Feminae Director

NOTA BENE/ AVANT-PROPOS: Ce n’est pas une liste de stéréotypes, il faut vivre la FD pour comprendre.


Comme on le dit au Bénin, « nous sommes dans le mois de la femme ». Et ils sont sérieux, croyez-moi. Puisque les manifestations « festives » de la Journée Internationales des Droits de la Femme se poursuivent jusqu’au 31 Mars, à minuit voire au-delà.

Je déteste parler de la femme, même si des lèvres j’en ai plus que 2. (Oups…je suis désolée). Je déteste en parler car tout ce qui me réduit me fait fuir. Je ne veux donc pas voir ma vie réduite à parler d’un spécimen que je représente, et à le défendre quand bien même je ne m’y identifie pas « socialement parlant ». Alors, les présentations esquissées, je m’en vais vous parler de la « Feminae Director » ( Spéciale dédicace à Google Translator). Je vois d’ici vos yeux ronds et tout surpris. N’ayez crainte matelots! J’ai mon cache-œil et mes verres: Allons conduire les aveugles! (J’ai perdu le numéro de mon psy…) ! 

Feminae Director, je veux parler de la Femme dans les administrations. Je sens des poils se hérisser. Il faut dire que l’expérience de la rencontre avec cette espèce laisse des traces.

Je poursuis agréablement ma formation de la vie, et cette semaine le cours a porté sur ça je dirai: Comment réagissez-vous, ok nous, XX, dans le cadre des administrations?

Ave Eva, et si tu nous faisais moins honte? 

Il n’est occulte pour personne que « administration » prend son pied avec  »lenteur ». Et que  »lenteur » le fait cocu avec « Hommes ». Cette semaine donc, disais-je, j’ai eu à déposer un certain dossier dans un certain cadre où il était quasiment impossible de ne pas être voyeur de ces relations entre ces « variables » de nos maux citoyens. 

L’heure du dépôt des dossiers est fixé à 9H et la clôture à 12h 30. Nous attendîmes, mes compagnons d’infortune et mon afro, les administrateurs chargés de les recevoir. J’ai eu à confirmer ce que je craignais déjà: La Feminae Director fait honte!

Malheureusement, et je pèse mes mots, notre file devait être reçue par une Feminae Director. Pendant que les autres files avançaient déjà à 09h 40 ( ce qui est triste c’est que leurs administrateurs étaient des hommes), la nôtre attendit 10H avant que Madame FD ne se pointe. Le plus drôle c’est qu’elle ferme son guichet à 11h 30 au lieu de l’heure réglementaire, non contente d’être à l’heure.

Mes compagnons me racontèrent aussi des expériences diverses où la guichetière jongle avec l’heure comme avec ses seins, et se permet en plus d’être « malpolie, impolie, rude et virulente ». Et c’est ainsi dans la majorité des administrations du Bénin, où Mesdames FD transforment le bureau en un étalage maraîcher de propos orduriers et vulgaires. Sans ponctualité, elles ont un problème avec la plus élémentaire des politesses, considérant l’administré comme un va-nu-pied. Mon témoignage n’a rien de subjectif! Comment peut-on donc trouver du plaisir à des démarches administratives si encore on est effrayé que l’administrateur soit une administratrice? 

Les énarques des deux dernières promotions vous parleront bien de cette fameuse dame de la Bibliothèque qui réussit à dégoûter même le plus beau rat de tout plaisir de la lecture par sa hargne et sa rudesse. Vous avez dit femme douceur et tendresse? Mdrr. La FD ne doit apparemment pas en être une.

La FD c’est aussi celle qui fait de son bureau un lieu de #Kongossa #Kpakpato #Gnadoé #Ragots. Au lieu de s’atteler à sa tâche, elle préfère combler l’insipidité de sa vie par l’acidité de ses mots en refaisant l’histoire des autres et se faisant d’office « une notice » en matière de vie. (Non, je m’y reconnais pas). C’est le aussi le genre à faire venir des vendeuses de chaussures, de dessous et de tomates dans le bureau sous ce prétexte fallacieux qu’on est mère et épouse. Et puis quoi encore? Quelle est donc l’image que l’on donne à l’administration? Quelle en est la déontologie? Quelle est la règle quand on laisse une file de citoyens pressés, pour presser la collègue de lui raconter la gueule de sa rivale quand elle a découvert que son monsieur lui a fait une autre grossesse? Lol. Vous m’énervez trop même. Qu’est-ce que j’ai fait au bon Dieu pour naître femme même, hein.

Depuis qu’un ami m’a dit que les femmes aigries des bureaux sont mal baisées, je me sens mieux en tout cas. 

Everybody Hates Bachelor Pad
– Oui! C’est pour quoi?! – Je suis juste venu payer une quittance! Pardon, ne me mangez pas!

Mais il ne s’agit pas que des FD administratrices, il y aussi cette autre branche « La Feminae Director administrée ».

C’est celle qui n’hésite pas à user de ses charmes et de ses relations masculines pour passer avant les autres. Elle se pointe, ayant pris soin de mettre en exergue chaque point saillant de son anatomie, vous coule un regard doucereux quand vous êtes un mâle et vous demande gentiment, petit chiot aux yeux mignons,  »Pardon, laisse moi me glisser entre toi ». Quel mâle, aussi dur soit-il ne deviendrait pas dur en croyant entendre;  »Pardon, viens te glisser entre moi »? Sûrement pas ces chiens à langue pendante qui ne cherchent qu’une occasion de se vider (oups…mauvaise nuit, je le repète). C’est ainsi que j’eus la surprise de voir une fille derrière moi, celle-là même qui s’était pointé à une heure tard, laissant la queue, pour la tête…Petite cochonne. Ou encore ces deux FD accompagnées d’un XY qui voulurent traverser la barrière mais se virent huées en force par les légitimes.

Si vous voulez vous convaincre que je mens: « puisque de plus en plus de femmes utilisent ce « bottom power » pour obtenir ce qu’elles souhaitent. Elles pensent être en position de supériorité faces à des hommes soumis à leurs pulsions sexuelles. »

Credits: http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-paul-bourges/150514/joel-martin-2-le-monde-du-silence
et cette face est plus douce que celle des FD

Et ce n’est pas fini…

Un confrère, Axoupichou parlait dans cet article de ces filles là, qui dès qu’elles se retrouvent dans un groupe de travail abandonnent toute la charge sur l’homme.

Mais 730 mots d’introduction pour induire quoi? Juste une théorie célèbre:

La loi du plus fort. 

et une phrase banale:

Le respect se gagne. 

Un de mes amis me faisait comprendre la dernière fois que le féminisme était un prétexte pour les paresseuses de se taper plein de privilèges sans les mériter. Et un autre ajouta que le plus fort dominera toujours le plus faible. Je ne me définis pas en tant que féministe, c’est une étiquette trop sale et je déteste les étiquettes. C’est dire que les femmes ne peuvent pas vouloir le beurre, la mayonnaise et la moutarde. Elles ont le devoir de gagner d’abord le respect en accomplissant efficacement et « mieux que les hommes » les tâches à elles assignées. C’est une donnée humaine. Et si elles n’en sont pas capables, qu’elles restent donc à la maison s’occuper de ce  »pour quoi elles semblent être »: leurs maris et autres choses du genre. 

Bossez mesdames, faites ce que vous avez à faire, et cessez de rendre le mot « Femme » insulte. Eh oui, Cessez de faire les femmes! Vous ne serez, ni aujourd’hui ni après Jésus, une exception au proverbe  »Le Respect se mérite ». Il faut voir les hommes se moquer chaque fois de vous, ok de nous, pour s’en convaincre. Nous réduire à ces « Tu es femme, tu n’as pas à rester debout, promet ton numéro à un gars, et il va te laisser passer », « Oh, purée, c’est une dame qui est là, elle va encore mal me parler maintenant »,  »Oh chérie, porte une petite jupe, je t’assure que tu auras cet entretien d’embauche ».  Non non et non! 

A quoi sert-il donc de foutre 20 ans en l’air pour l’école si c’est pour finir ainsi? Les règles de déontologie administratives et de règles sociales sont pour tous, sans abstraction de seins et de fesses. Et si vous êtes trop occupée à vous passer mascara et médisance pour savoir ce qu’est une déontologie: je vous renvoie à cet article fort instructif, un bon commencement pour vous former à bien agir dans une administration. J’espère juste que vous avez eu le courage de finir cette lecture.

Vous me parlez des enfants, du ménage, des soucis conjugaux…Je vous parle d’obligations professionnelles. Parce que chaque être à sa croix à tailler, et à porter, mais si cela doit porter atteinte au bien de tous, restez chez vous à la maison. La gestion et le partage des tâches du foyer participe aussi à votre rôle de femme (puisque c’est la seule expression qui vous fait jouir) et si vous êtes trop bénies-femme-femme pour être une bête de somme, et ne pas demander de l’aide à vos chers turgescents, consacrez vous à ça.

Oui, je suis trop dure, oui je ne suis pas emphatique. Mais si l’on doit tolérer tout ça, le développement restera la lumière au bout du tunnel. Je serai appelée à servir mon pays également, j’espère juste ne pas être Feminae Director de votre genre. C’est snob, je sais.

1343264489446_9167864

Si vous êtes une Feminae Director, soyez avec nous comme vous êtes avec vos chéris, souriez-nous, venez à l’heure, soyez tendres comme si nous étions votre miroir mais ne faites pas de la Fonction Publique votre salon.

Ciao, signée une administrée aigrie fâchée. 

Publicités

9 réflexions sur “Feminae Director

  1. «Depuis qu’un ami m’a dit que les femmes aigries des
    bureaux sont mal baisées, je me sens mieux en tout
    cas.»Pourquoi tu te sens mieux?mdr :-p .Trop top cet article.C’est sûr,toi t’as mérité mon respect

    Aimé par 1 personne

  2. Un puissant coup de gueule à l’endroit des ces drôles de dames de la part d’une dame ! Et cerise sur le gâteau, mon article cité ; le noir que je suis rougit sauf que cela ne se fait point voir. Merci !

    J’ai passé toute une journée à te lire (boulot oblige) et je dis juste bravo. Le choix des mots traduit la rage qui a dû t’animer durant cette amère expérience que tu as vécu. Le constat est amer mais hélas, rien ne semble être entrepris pour y remédier et la situation ne fait que s’aggraver de plus en plus.

    Le respect se gagne, mieux… il se mérite ; alors mesdames, vous savez ce qui vous reste à faire. Gagnez votre respect, méritez-le et soyez des modèles au lieu de compter sur vos artifices de séduction.

    « Si vous êtes une Feminae Director, soyez avec nous comme vous êtes avec vos chéris, souriez-nous, venez à l’heure, soyez tendres comme si nous étions votre miroir mais ne faites pas de la Fonction Publique votre salon. »
    Reste à savoir si elles agissent ainsi avec leurs chéris ; si chéris il y a !

    Aimé par 1 personne

Réagissez!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s