Ma peau, oups, Mado raconte.

J’ai eu une journée très éprouvante…et j’ai présumé que vous aussi. Donc je m’en vais vous raconter deux ou des petites historiettes…, en français clair des anecdotes, pour vous dérider et dénuder mon spleen.

Hier, je roulais très difficilement dans un très beau go-slow, quand je vis des policiers arrêtés par des policiers! C’était pour moi une première occasion de jouissance! Mais pourquoi? Ces 3 policiers qui s’étaient crus, oh combien, au dessus des règlements se sont vus mettre la main au collet par leurs confrères: – L’un n’avait pas mit de casque, et les autres roulaient hors du trafic local, ce qui est interdit. Oh mon Dieu, j’étais si heureuse! J’ai fait un clin d’œil à l’un de mes héros du jour! J’aurai applaudi, de concert avec les autres motocyclistes, si mes mains ne tenaient pas sur le guidon! Bon debut de journée!

Je continue?

Sûrs?

J’ai découvert que j’étais une prophétesse. Bah rien de ce que vous pensez! Mais j’ai prédit que les partis politiques à la fin des élections ne feront rien pour assainir la ville de leurs tracts et affiches…et devinez quoi? Ils ne l’ont pas fait!

J’ai aussi converti quelqu’un de plus à la lecture! Et depuis, il en demande encore et encore! Imaginez! Ma deuxième occasion de jouissance! Bonne fin de journée quoi!

—-

Avant-hier, j’ai pris un taxi. Nous étions trois femmes reparties sur 3 sièges sur 4. Il ne manquait donc plus qu’un passager pour prendre la route! Dodelinant, nonchalant et hautain, un homme vint. Il mit ses bagages dans le coffre -il n’a pas manqué de nous saouler et de nous informer de son importance avec ses « Chauffeur dépêche toi, je vais à l’aéroport »-; et pendant qu’on attendait qu’il vienne s’asseoir, ce fils de…femme eut l’immense culot de dire, la main posée sur le capot dans une pose monstrueusement hautaine,

  • Moi, je ne peux pas m’asseoir entre deux femmes. 

Je me suis vue dire au chauffeur:

  • Chauffeur, je te paye le double de sa place, démarre! Tu auras même le droit de prendre un autre passager. ça te fera le triple du frais!

Sorry, hard day!

Mais non, j’étais trop fauchée, je me suis contenter de le lorgner et de me faire presser, sardine entre son gras et l’autre dame. Et j’étais encore plus révoltée que l’une des dames qui m’a demandé de le laisser s’asseoir à ma place, a été celle qui l’a le plus insulté après son départ. Comme quoi, je dois me  payer des couilles et prévoir un bon portefeuille la prochaine fois qu’un connard de son acabit…bref.


Ce matin, en allant au Boulot, j’ai vu un jeune enfant de 11 ans, demander la route pour pouvoir traverser: et je me suis arrêtée, ainsi que les autres pour le laisser passer avec ses amis. Ce soir en revenant, j’ai vu une jeune femme d’une vingtaine d’années se faire traverser la route par un Monsieur. C’est des choses que je vois….

—-

Mon Directeur a débarqué hier dans le bureau pour nous saluer mon chef et moi. Puis me regardant avec plus d’attention il constata mes boucles. De petites boucles, bien ordonnées.

Ce n’est pas une coiffure diplomate. Pourquoi tu as ça sur la tête? Ou bien, tu le trouves comment son look? demanda t-il à mon chef.

Je jetai un coup d’œil quasiment défiant à celui-ci qui répondit:

– Euh…j’aime bien son look, je la trouve très naturelle. C’est joli.

Son chef le regarda également de biais puis me dit:

– Tu la soutiens! Hum, faut faire des mèches, ou des tresses sinon, ce n’est pas bon comme ça. Tu es une diplomate. 

Je crois qu’il parlait de mes cheveux plébiscité par tout le monde….

Aujourd’hui, j’ai débarqué avec mon afro….peigné très agressivement.

images

—–

Oh! Vous m’avez lu jusqu’ici? 😮  c’est formidable!

Je suis tombée amoureuse de Nietzsche. Comme lui, j’écris car je n’ai pas encore trouvé d’autre moyen de me débarrasser de mes pensées! Waouh, j’avais besoin d’écrire pour me dégarnir l’esprit de certaines pensées, et en cherchant mes mots j’ai découvert un article très bien écrit, avec les mots qu’il faut: Boni Yayi: une gouvernance louable ou pendable . C’est écrit clairement, logiquement, un joli épée de Damoclès comme je les aime.

Bonnes journées!

Publicités

3 réflexions sur “Ma peau, oups, Mado raconte.

Réagissez!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s