Lettre à ma Petite Sœur.

Ma chère Olive,

Par un soir de Mars 2001, je me suis agenouillée devant la représentation de Notre Seigneur, tu sais, celle qui était à la fin du couloir. Je me suis agenouillée, du haut de mes cinq ans, pour prier de mots d’enfants. Maman, ce soir-là, n’était pas à mes côtés. Papa était très agité. Le bébé arrive, a t-il dit! Et Morphée nous a tous abandonnés dans la maisonnée. Le bébé arrive, a t-il dit. Je me suis agenouillée, et j’ai prié pour une sœur. Ton grand frère me saoulait déjà assez avec sa manie de détruire toutes mes poupées pour chercher, prétextait-il, la voix qui y chante. 

Continuer la lecture de Lettre à ma Petite Sœur.

Publicités