La femme soumise est morte.

Je me suis levée ce matin avec la rage dans le corps, et l’esprit en ébullition. Un article lu par ci , des tweets par là:

Depuis ma tendre adolescence, c’est-à-dire depuis hier et aujourd’hui, mes oreilles n’ont eu de cesse de s’irriter aux tambourinements populaires des « Qualités d’une bonne épouse ». Plus précisément d’un adjectif, qui me cause de l’urticaire, tant il est aberrant employé dans un contexte d’amour et d’entraide MUTUELS. Huez le, s’il vous plaît: « Soumise ». 

« Une bonne épouse est une épouse soumise ». Telle est le diktat, que dis-je, la leçon que je dois apprendre, intégrer et refléter par cœur si je ne veux pas me voir « taxée » de  »Féministe, néo-colonisée, tueuse de tradition »ce qui sous nos cieux sont des insultes plutôt « hard ». Ceci, si tant que je me demande si « Liberté et Respect » sont de race blanche et de sexe masculin. Questions existentielles d’une « imariable ». 

Continuer la lecture de La femme soumise est morte.

Feminae Director

NOTA BENE/ AVANT-PROPOS: Ce n’est pas une liste de stéréotypes, il faut vivre la FD pour comprendre.


Comme on le dit au Bénin, « nous sommes dans le mois de la femme ». Et ils sont sérieux, croyez-moi. Puisque les manifestations « festives » de la Journée Internationales des Droits de la Femme se poursuivent jusqu’au 31 Mars, à minuit voire au-delà.

Je déteste parler de la femme, même si des lèvres j’en ai plus que 2. (Oups…je suis désolée). Je déteste en parler car tout ce qui me réduit me fait fuir. Je ne veux donc pas voir ma vie réduite à parler d’un spécimen que je représente, et à le défendre quand bien même je ne m’y identifie pas « socialement parlant ». Alors, les présentations esquissées, je m’en vais vous parler de la « Feminae Director » ( Spéciale dédicace à Google Translator). Je vois d’ici vos yeux ronds et tout surpris. N’ayez crainte matelots! J’ai mon cache-œil et mes verres: Allons conduire les aveugles! (J’ai perdu le numéro de mon psy…) ! 

Continuer la lecture de Feminae Director

Le Féminicide béninois

Vous n’en avez jamais entendu parler? C’est drôle…je viens juste de l’inventer.

Féminicide est un mot récent, pas présent dans tous les codes pénaux, mais réel. Dans ces codes, Féminicide se définit comme « le meurtre d’une femme ». On parle aussi de Gynécide ou de Gynocide.   

            arton5784-4c663

Tout à commencé un Mardi après-midi, sur une impulsion. J’étais dans mon QG, rien de mafieux, juste une librairie, avec un Dealer de livres -Mon préféré- quand soudainement je lui demandai:

–  Seriez-vous prêt à faire la lessive de Tata?

Je ne saurais décrire avec les mots toute l’horreur qui se dessina sur son visage et encore moins la manière dont ses yeux réussirent à sortir de ses orbites. Je venais de faire un BLASPHÈME ! 

Le viril, le turgescent et le vif aurait pu se relever pour me donner une claque, si seulement la braguette n’était pas si fermée. De notre discussion naquit la Thèse des Deux Conditions (TDC) à laquelle je découvris un grand nombre d’adeptes. N’est-ce pas une découverte scientifique ça? Appelez Nobel, je vous prie!

Continuer la lecture de Le Féminicide béninois